Compétences Grutier/grutière près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de grutier/grutière au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Grutiers/grutières (CNP 7371).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Manoeuvrer des grues automotrices et des grues à tour afin de lever, de déplacer et de mettre en place de l'équipement et des matériaux
  • Manoeuvrer des sonnettes de battage afin d'enfoncer dans le sol des pieux qui serviront d'appui aux bâtiments et aux autres structures
  • Manoeuvrer des grues équipées du matériel nécessaire au dragage des voies navigables et autres endroits
  • Manoeuvrer des grues à portique afin de charger et décharger les navires amarrés à quai
  • Manoeuvrer des grues de relevage servant à déplacer des objets et des matériaux dans des dépôts
  • Manoeuvrer des ponts roulants ou des ponts-grues afin de lever, de déplacer et de mettre en place de la machinerie ou des matériaux
  • Manoeuvrer des grues de plates-formes de forage afin de décharger et de recharger les navires de ravitaillement
  • Manoeuvrer des grues montées sur bateaux ou chalands afin de lever, de déplacer et de mettre en place de l'équipement et des matériaux
  • Manoeuvrer des pelles à benne traînante pour exposer les filons de charbon et les dépôts de minerais dans les mines à ciel ouvert
  • Effectuer les inspections préalables à l'exécution des travaux et calculer la capacité des grues et le poids en prévision de l'attelage et du levage
  • Effectuer des travaux d'entretien courants

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des consignes d'utilisation et des mises en garde inscrites sur des étiquettes, p. ex., des étiquettes sur différentes parties des grues pour connaître les dangers liés à leur utilisation. (1)
  • Lire de courts textes dans des formulaires, p. ex., de courts textes dans des bons de travail pour savoir quels matériaux doivent être soulevés. (1)
  • Lire des notes de service et des circulaires, p. ex., des notes de service et des circulaires pour s'informer des risques professionnels et des changements apportés aux processus de travail. (2)
  • Lire des graphiques de charge, p. ex., des graphiques de charge pour connaître les conditions s'appliquant à différentes configurations de grues. (3)
  • Lire des explications, des instructions et des procédures dans des manuels du conducteur. Lire, par exemple, le manuel d'utilisation du fabricant pour savoir quelles sont les méthodes d'arrimage et comment utiliser les ordinateurs de bord et les indicateurs de mouvement de la charge. (3)
  • Lire des revues professionnelles, des bulletins d'information, des brochures et des articles diffusés sur le Web, p. ex., des articles publiés dans des revues comme Crane and Hoist Canada, pour découvrir les dernières tendances et les nouveaux règlements de l'industrie. (3)
  • Lire des règlements, des codes, des politiques et des procédures en matière de sécurité, p. ex., les codes de sécurité normalisés de l'Association canadienne de sécurité et les règlements provinciaux sur la santé et la sécurité au travail pour connaître les normes qui régissent le transport, l'installation, l'arrimage et l'utilisation des grues. (4)
Utilisation de documents
  • Prendre connaissance des panneaux de direction et des symboles de danger, p. ex., examiner les panneaux indiquant l'emplacement des points de rassemblement et des fils électriques aériens sur les lieux de travail. (1)
  • Trouver des données sur des étiquettes, p. ex., trouver des indications de poids, de dimensions et de types de produits sur des étiquettes d'expédition et des étiquettes de produits. (1)
  • Trouver des données dans des formulaires, p. ex., trouver des dates, heures, endroits, directives d'arrimage et limites de poids sur des bons de travail ou sur des permis de circulation sur les autoroutes. (2)
  • Inscrire des données dans divers formulaires, p. ex., cocher des cases dans des listes de contrôle d'inspection et inscrire les travaux terminés, les défectuosités notées, les données relatives aux heures d'utilisation des grues et aux distances parcourues dans des carnets de bord de grues. (2)
  • Examiner des fiches de planification des opérations de levage pour obtenir de l'information, tels que le poids des charges, les distances et les directions des levages, les zones d'excavation, l'emplacement des lignes électriques et les dégagements minimums requis. (3)
  • Trouver des données dans des tableaux complexes, p. ex., trouver les spécifications voulues dans les tableaux relatifs au « nombre de brins » et au « poids des câbles » afin de calculer le nombre de brins à utiliser pour les levages et les charges maximales qui peuvent être soutenues par les câbles de levage. (3)
  • Examiner des dessins techniques pour y trouver certains renseignements, p. ex., examiner des dessins d'ingénierie de projets de mise en place par relèvement pour déterminer des tailles, des poids et des centres de gravité, l'emplacement des points de levage et d'ancrage ainsi que d'autres détails. (3)
  • Examiner, s'il y a lieu, des dessins d'assemblage et des schémas pour effectuer l'entretien et les réparations, p. ex., lire des dessins d'assemblage pour savoir comment démonter et remonter les mécanismes lorsqu'il faut changer les joints étanches à l'huile. (3)
  • Trouver des données dans des diagrammes de portée, p. ex., utiliser un diagramme de portée pour déterminer la hauteur, la longueur et l'angle de la flèche et l'angle de déportement de la fléchette nécessaires pour soulever une charge à la hauteur et à l'endroit requis. (4)
  • Trouver des données dans des graphiques de charges complexes, p. ex., trouver des capacités brutes pour diverses variables de configurations de grues et de flèches, telles que les rayons de levage, les longueurs et les angles des flèches, les longueurs et les angles de déportement des fléchettes, les positions des stabilisateurs, les quadrants de levage et la taille des contrepoids. (4)
Rédaction
  • Rédiger de courtes notes dans des carnets de bord de grue, p. ex., rédiger des notes décrivant les tâches effectuées, les défauts de fonctionnement et les tâches d'entretien nécessaires. (1)
  • Rédiger des courriels et de courtes notes, p. ex., rédiger des courriels à l'intention des contremaîtres et des clients afin de les informer des exigences de préparation des sites. (2)
  • Rédiger des textes sous diverses formes, p. ex., décrire les risques que présentent les lieux de travail dans des formulaires d'évaluation des risques. (2)
  • Rédiger de courts rapports, p. ex., décrire les signes et les causes possibles de défectuosités dans des rapports d'entretien et rédiger des descriptions factuelles d'accidents dans des rapports d'incidents. (3)
Calcul
  • Mesurer le poids des charges au moyen de balances numériques installées à bord des grues et mesurer la vitesse du vent au moyen d'anémomètres. (1)
  • Mesurer la largeur des passages et les rayons de levage en utilisant des rubans à mesurer. (1)
  • Estimer des variables relatives à des levages non risqués dont les poids sont bien inférieurs à la capacité des grues, p. ex., estimer des rayons de levage en mesurant au pas la distance entre la charge et le centre de gravité de la grue. (1)
  • Calculer, s'il y a lieu, le montant de menues dépenses, p. ex., calculer le montant des remboursements demandés, en additionnant le coût de diverses menues dépenses et le coût d'utilisation d'une voiture privée pour se rendre sur les lieux de travail. (2)
  • Calculer des capacités, p. ex., calculer les capacités de levage de grues en additionnant le poids total du matériel (les tenons, les câbles de levage, les fléchettes et les élingues) et en soustrayant ce poids de la capacité nominale totale des grues. (2)
  • Calculer les marges de sécurité appropriées, p. ex., augmenter la capacité d'arrimage utilisée par un facteur de dix lorsqu'il s'agit de soulever des personnes, et diminuer les capacités de charge calculées par des pourcentages précis pour chaque grue lorsqu'il s'agit d'effectuer des opérations de levage en tandem. (2)
  • Comparer les variables relatives au levage aux spécifications des fabricants et à celles des organismes réglementaires, p. ex., comparer le poids des charges en fonction de la capacité nominale des grues, de la température de l'air et de la vitesse du vent par rapport aux spécifications de l'Association canadienne de normalisation pour s'assurer de la sécurité des opérations de levage. (2)
  • Calculer le rythme de production, tel que le nombre de panneaux muraux pour la mise en place par relèvement installés quotidiennement et le nombre de fenêtres soulevées à l'heure afin de prévoir le temps requis pour mener les travaux à terme. (2)
  • Estimer le temps nécessaire pour effectuer des travaux en tenant compte des distances de transport, de la configuration des arrimages et des étapes d'installation. (2)
  • Estimer des changements relatifs à la capacité des grues pouvant survenir lorsque des charges sont soulevées, descendues et balancées. Tenir compte des effets des vitesses de levage et des distances d'arrêt sur le poids des charges et les quadrants traversés par les charges. (2)
  • Calculer, s'il y a lieu, les montants des factures en calculant les heures de travail et de déplacement selon des taux précis, ainsi que les taxes applicables et les frais supplémentaires pour le carburant. (3)
  • Calculer les besoins en matière de matériel de levage, p. ex., calculer les angles et les longueurs des palées élinguées et la taille des contrepoids à utiliser en fonction de facteurs tels que le poids de la charge, la capacité du câblage ainsi que la longueur de la flèche. (3)
  • Calculer le poids des charges, p. ex, calculer le poids des charges en utilisant des constantes telles que le poids en kilogrammes par pied, par mètre carré et par verge cube. (3)
Communication verbale
  • Discuter avec des collègues et des fournisseurs au sujet des travaux en cours, p. ex., recevoir des assignations de tâches des répartiteurs et coordonner les tâches d'inspection et d'entretien avec d'autres conducteurs. (1)
  • Discuter de questions liées au matériel avec des mécaniciens d'entretien et des superviseurs, p. ex., échanger de l'information avec les mécaniciens d'entretien afin de tenter de trouver les causes des défauts de matériel. (2)
  • Participer à des réunions, p. ex., discuter de problèmes et de procédures de sécurité au cours de réunions d'équipe. (2)
  • Former des apprentis, des collègues et des équipes de travail sur place, p. ex., assigner des tâches à des apprentis et expliquer comment configurer les grues pour exécuter des travaux particuliers. (2)
  • Échanger avec des représentants d'organismes de réglementation, tels que des inspecteurs de la santé et de la sécurité, p. ex., discuter des procédures de sécurité à suivre pour manipuler des produits dangereux et effectuer des opérations de levage à proximité des voies publiques. (2)
  • Discuter des spécifications détaillées relatives aux levages avec le personnel sur place, p. ex., expliquer en détail les procédures de levage aux gréeurs, aux signaleurs et à d'autres conducteurs durant les opérations de levage. (3)
Capacité de raisonnement
  • Faire face à des obstacles sur les emplacements d'installation ou d'obstruction du parcours des levages. Modifier les emplacements et les parcours de levage afin de contourner les obstacles et les obstructions. (1)
  • Faire face à des conditions de travail non sécuritaires. Faire part de leurs inquiétudes aux clients et aux superviseurs et s'assurer de la sécurité des conditions de travail avant d'exécuter les travaux. (2)
  • Constater, lors de l'arrivée sur les lieux de travail, que les clients ne sont pas prêts pour les levages prévus. Trouver d'autres travaux à exécuter pour laisser le temps aux clients de se préparer et, le cas échéant, de reporter les travaux. (2)
  • Faire face à des retards et des interruptions de travaux causés par des défauts d'équipement. Tenter de trouver la cause des défectuosités et de réparer l'équipement. Communiquer avec des réparateurs et informer les clients et les superviseurs des retards en cause. (2)
  • Décider des tâches à déléguer aux apprentis. Tenir compte des exigences des tâches et des compétences des travailleurs. (2)
  • Juger de l'exactitude et de la fiabilité des renseignements relatifs aux opérations de levage fournis par d'autres. Vérifier ces renseignements en faisant leurs propres observations et calculs. Évaluer la qualité du travail d'élingage effectué par d'autres en s'assurant que la taille, l'angle et les points d'attache des élingues conviennent aux poids et aux formes des charges. (2)
  • Organiser leurs propres tâches lorsqu'il s'agit d'effectuer les travaux assignés par leurs répartiteurs et leurs contremaîtres. Ils peuvent avoir une certaine responsabilité pour ce qui est de déterminer l'ordre de priorité des travaux. Leur travail varie selon les milieux dans lesquels ils travaillent. Par exemple, un conducteur travaillant dans une usine de pâtes ne man¿uvre qu'une seule grue et travaille seulement sur le site de l'usine. Par contre, les conducteurs travaillant pour des entreprises de location de grues peuvent man¿uvrer plusieurs types de grues dans différents lieux de travail, tels que des chantiers navals, des aéroports, des raffineries de pétrole et divers chantiers de construction. Le travail des grutiers varie puisqu'ils doivent parfois exécuter plusieurs travaux différents par jour, ou passer des jours entiers à effectuer des opérations de levage répétitives telles que déplacer des grosses pierres et couler du béton. Leur horaire de travail peut être modifié par des défauts mécaniques, de mauvaises conditions météorologiques et des changements apportés aux calendriers de travail du personnel des clients. (2)
  • Trouver des renseignements sur les capacités des grues en lisant des manuels d'utilisation, en consultant des graphiques de charge et en discutant avec des fabricants et des fournisseurs. (2)
  • Trouver des renseignements relatifs aux levages, comme le poids des charges et les caractéristiques des lieux de travail, en discutant avec le personnel sur place, en prenant des mesures des charges et des lieux et en examinant des étiquettes d'envoi et les plans des lieux de travail. (2)
  • Décider de ne pas effectuer les levages prévus lorsqu'il est impossible de les exécuter de façon sécuritaire. (3)
  • Choisir des emplacements d'installation et des configurations de grues pour des travaux précis. Analyser de nombreux facteurs incluant les conditions du sol, le poids et l'emplacement des charges, les capacités des grues et la position des structures. (3)
  • Prendre des décisions relatives aux opérations durant les levages, telles que le moment de commencer, interrompre et modifier la vitesse et la direction des levages. Fonder leurs décisions sur leurs propres observations, sur les indications fournies par les appareils et sur les renseignements donnés par les gréeurs et les signaleurs. (3)
  • Évaluer l'état des grues et du matériel, tel que celui des câbles de levage, tenons, moufles et réas, flèches, stabilisateurs et systèmes hydrauliques. Appliquer les critères d'inspection indiqués, mais se servir aussi de leur expérience et de leur jugement. (3)
  • Évaluer la sécurité des opérations de levage, avant et pendant les opérations. Avant les opérations, analyser les diverses variables de levage, telles que les conditions du sol, le poids des charges et les capacités des grues, afin de se conformer aux règlements en matière de sécurité au travail et aux règlements propres à l'endroit où les travaux se déroulent. Pendant les opérations, continuer à surveiller toutes les variables de levage, y compris la sécurité et l'équilibre des charges, l'effet du vent sur la flèche et sur le mouvement de la charge et les activités des travailleurs qui se trouvent à proximité. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser, s'il y a lieu, des calculatrices et des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des calculs, tels que calculer le poids d'une charge. (1)
  • Utiliser des radios avec émetteur-récepteur portatifs ou fixes pour communiquer avec les gréeurs et les signaleurs. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels de traitement de texte pour rédiger de courts rapports d'incident et de défectuosités. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels de communication pour communiquer par courriel avec le personnel de bureau à propos de questions administratives et avec des clients au sujet de la préparation des levages. (2)
  • Utiliser Internet, s'il y a lieu, pour suivre des cours et des séminaires offerts par des établissements d'enseignement, des syndicats, des fournisseurs, des associations et des employeurs. (2)
  • Utiliser des navigateurs et des moteurs de recherche Internet pour chercher des procédures d'entretien et des diagrammes de pièces sur les sites Web des fabricants. (2)
  • Consulter, s'il y a lieu, des articles diffusés en ligne par des fournisseurs, des fabricants et des associations pour se tenir au courant des tendances et des pratiques dans leur secteur d'activité. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, le système intranet de leur entreprise pour prendre connaissance des tâches qui leur sont assignées. (2)
  • Utiliser, à bord des grues, des indicateurs de mouvement de la charge et des systèmes de gestion de la charge pour contrôler le pourcentage d'utilisation des capacités de la grue, peser les charges suspendues, entrer des données de configuration et accéder aux graphiques de charge et aux spécifications d'utilisation. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Pour être efficaces, les conducteurs de grues mobiles doivent coordonner leurs tâches de manière précise et suivie avec les autres travailleurs présents sur les lieux de travail. Ils planifient les opérations de levage avec les clients et s'assurent que leurs activités sont coordonnées avec celles des équipes sur le terrain. Pendant les levages, ils restent en étroite communication avec les gréeurs et les signaleurs, et coordonnent les levages et le positionnement des charges. Ils coordonnent aussi leurs tâches avec celles d'autres grutiers lorsqu'ils se servent de grandes grues à des capacités supérieures à celles spécifiées, et lorsqu'ils effectuent de multiples levages. Ils assignent au besoin des tâches à des apprentis et à des aides.

Formation continue

Tous les grutiers continuent d'apprendre leur métier en effectuant différentes opérations de levage et en faisant face à de nouvelles difficultés. Cela dit, les exigences en matière de formation continue varient selon les types de grues qu'ils utilisent, les tâches qu'ils sont appelés à effectuer et selon que le grutier a appris son métier dans le cadre d'une formation d'apprenti ou non. Par exemple, les conducteurs qui ne man¿uvrent qu'une seule petite grue, toujours sur le même site, peuvent avoir à suivre quelques cours de formation continue, tandis que les conducteurs qui man¿uvrent plusieurs types de grues devront sans doute suivre des cours de formation donnés par les fabricants, et portant sur les différents modèles de grues. Les grutiers qui sont entrés dans le métier sans formation officielle peuvent être obligés par leur employeur et leurs clients à suivre des cours, tels que sur l'arrimage des charges et la lecture des graphiques de charge. Les grutiers doivent suivre des formations sur certains sujets relatifs à la sécurité, comme la prévention des chutes et le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail.

Date de modification :