Compétences Travailleur/travailleuse d'usine de traitement du poisson près de Saint John (NB)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de travailleur/travailleuse d'usine de traitement du poisson au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer (CNP 9463).

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession. Cette section sera mise à jour bientôt.

Lecture
  • Lire de l'information consignée dans des registres, afin de savoir ce qui est arrivé durant les quarts de travail précédents ou de vérifier si l'information est exacte. (1)
  • Lire des feuilles de production indiquant les tâches à accomplir pendant la journée. (1)
  • Lire l'information inscrite sur les machines concernant la sécurité. (2)
  • Lire des notes de service annonçant les changements apportés aux politiques et aux procédures de l'entreprise. (2)
  • Consulter des manuels, pour obtenir de l'information précise, telle que la façon d'évaluer la qualité des conserves. (3)
Utilisation de documents
  • Lire des affiches sur la sécurité et la santé affichées au travail, tels que des rappels sur l'utilisation des cuves à tremper les mains et les pieds avant de se déplacer d'une pièce à l'autre. (1)
  • Lire huit étiquettes de produit ou plus afin de trouver celle qui doit être apposée sur chaque boîte de poissons. (1)
  • Entrer le nom des espèces de poissons, la catégorie de poids et le poids total du poisson, sur les feuilles de comptage et sur les étiquettes attachées aux contenants de poissons déchargés des bateaux. (1)
  • Consigner, au besoin, de l'information dans des registres concernant l'utilisation d'équipement et les procédures de cuisson, telle que la température et la pression de l'autoclave, le relevé des échantillons d'eau chlorée pris après chaque cuisson et la raison des retards de production. (2)
  • Lire des horaires de travail pour y trouver de l'information sur les quarts de travail. (2)
  • Lire les spécifications relatives à l'emballage de divers produits. (2)
  • Se reporter à des illustrations et à des diagrammes montrant des espèces de poissons et la façon de les couper. (2)
  • Lire des graphiques produits par ordinateur indiquant la température et le temps de cuisson. (2)
  • Remplir des formulaires, tels que des feuilles de temps et des formulaires de production, tels que des relevés de traitements thermiques donnant le temps de traitement, les températures et les codes d'identification. (2)
Rédaction
  • Rédiger des rapports d'accident, par exemple, lorsqu'ils se coupent. (1)
  • Rédiger, dans un registre, une brève description des problèmes survenus durant le quart de travail. (1)
  • Écrire des commentaires sur les formulaires de relevé de traitements thermiques à verser au dossier pour inspection, ou en cas de rappel de lots. (1)
  • Écrire de l'information sur les étiquettes attachées aux sacs ou aux contenants de poissons, telle que l'espèce, la catégorie de taille, le poids total ou net et le nom des bateaux. (1)
  • Remplir des formulaires d'expédition donnant le nom des ouvriers de la chaîne qui ont conditionné le produit, le nom des entreprises en gros et le type de poisson. (1)
CalculCalculs monétaires
  • Préparer, au besoin, des factures et calculer les taxes pour des clients, selon le poids du poisson. (2)
Mesures et calculs
  • Peser des paniers et des contenants de poissons, afin de le trier par catégorie de poids et type de poisson. (1)
  • Mesurer le volume d'agents de blanchiment utilisé pour stériliser les boîtes de conserve et la durée de cuisson d'un lot de produits. (1)
  • Peser le sac et le plateau, afin d'obtenir le poids à vide (poids du contenant), peser le sac rempli de poissons et calculer le poids net du poisson. (2)
  • Calculer le nombre de livres de poissons à envoyer sur les chaînes de production, afin d'arriver au poids exact à la fin de chaque chaîne, en tenant compte du pourcentage de perte. (3)
Analyses des données numériques
  • Suivre des relevés informatiques sur la moyenne de chair récupérée par poisson, c.-à-d., la quantité utilisée moins la perte. La moyenne de chair récupérée devrait être de 71 % du poids total du poisson pour la sole et de 33 % pour les filets de saumon. (1)
Calcul approximatif
  • Estimer combien de temps chaque plateau doit demeurer dans l'eau glacée pour givrer le poisson. Si le plateau n'est pas submergé assez longtemps, le poisson ne sera pas givré de manière égale. (1)
  • Évaluer la quantité de sachets qui peuvent être remplis d'une certaine quantité de poissons, compte tenu du poids du poisson, des diverses grandeurs de sachets et du pourcentage de perte de poids durant le conditionnement. (2)
Communication verbale
  • Crier, au besoin, des instructions à des ouvriers de la chaîne. (1)
  • Recevoir des instructions de collègues, par exemple, à quel moment déplacer des objets avec le chariot élévateur à fourches. (1)
  • Coordonner des tâches avec des collègues, par exemple, positionner de l'équipement, ainsi que soulever et déplacer des paniers et des boîtes de poissons. (1)
  • Discuter de problèmes liés à l'équipement et aux machines avec le personnel d'entretien, et discuter de la chloration de l'eau avec le personnel du contrôle de la qualité. (1)
  • Se voir confier des travaux par des superviseurs et des chefs d'équipe, et discuter avec eux des objectifs de production et des modifications apportées aux horaires. (1)
  • Discuter, au besoin, avec des pêcheurs de la façon de décharger leurs poissons et à quel moment. (1)
  • Expliquer, au besoin, les taux et les services aux clients. (1)
  • Participer, au besoin, à des séances de discussion en groupe auxquelles assistent les équipes de production, pour discuter de la sécurité, des procédures et des objectifs et participer à des réunions avec des inspecteurs du poisson, afin d'examiner leur évaluation des procédures et des installations. (2)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Faire cuire de nouveau des lots entiers de poissons, si l'autoclave s'est arrêté trop tôt ou si l'air n'en a pas été relâché en entier. Ne pas recuire un lot entier de poissons entraînera le rejet du produit à l'étape du contrôle de la qualité. (1)
  • Déterminer, parfois, que le poisson a été placé incorrectement pour le fumage et qu'il doit être replacé avant que le lot ne soit gâté. (1)
  • Être aux prises avec des pannes d'électricité, parfois, au moment où des lots de poissons sont en train de cuire. Ils ferment les valves, afin de maintenir la pression ou ils demandent de l'aide. (1)
  • Être, parfois, aux prises avec des détecteurs de machine à trier le poisson défectueux. Ils doivent tester les détecteurs et les régler pour trier le poisson correctement. (2)
Prise de décision
  • Décider sur lequel des nombreux transporteurs à courroie déposer les poissons, afin de tenir les ouvriers de toutes les chaînes de production occupés. (1)
  • Prendre des décisions relatives à la qualité concernant le poisson en train d'être coupé, par exemple, déterminer s'il s'agit de la bonne espèce et s'il est trop mou ou trop meurtri pour être utilisé. (1)
  • Décider quand communiquer avec le personnel d'entretien au sujet de problèmes liés aux pannes d'équipement ou de machines. (1)
  • Décider si une plus grande quantité de peau ou d'os devrait être retirée des filets avant la mise en conserve. (2)
  • Décider, au besoin, quand fermer l'autoclave. La précision est un élément important pour ne pas avoir à recuire des lots. (2)
Pensée critique

Il n'y a pas de renseignements sur la compétence de la pensée critique pour ce profil.

Planification et organisation du travail

Les horaires des ouvriers dans les usines de conditionnement du poisson sont établis par leurs superviseurs, et le volume de travail dépend de la quantité de poissons apportée par les fournisseurs et de la quantité des commandes à exécuter pour la journée. Les tâches peuvent être variées, par exemple, conduire un chariot à fourches ou travailler sur les chaînes de production. Les ouvriers dans les usines de conditionnement du poisson peuvent devoir modifier leurs horaires de travail, lorsque de l'équipement tombe en panne ou que des commandes urgentes arrivent. Bien qu'ils aient peu de prise sur la réorganisation de leurs horaires, ils effectuent des tâches de planification à court terme, afin de bien coordonner leur travail avec celui des autres ouvriers des chaînes de production. Ils peuvent aussi avoir à planifier l'ordre d'activités, telles que remplir les fumoirs et les autoclaves. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler les différentes catégories de poissons et de la façon de reconnaître diverses espèces de poissons par leur couleur, leurs yeux, leur taille et leur forme.
  • Se rappeler les diverses procédures pour nettoyer, couper, givrer et emballer le poisson.
  • Se rappeler l'ordre des étapes à suivre pour faire fonctionner l'équipement de traitement thermique et de faire des réglages aux machines ou de les fermer.
  • Se rappeler la façon dont des problèmes d'équipement ont été réglés dans le passé.
Recherche de renseignements
  • Demander à leurs superviseurs des précisions sur les procédures et les horaires. (1)
  • Consulter des feuilles d'expédition si des clients formulent une plainte au sujet des commandes. (1)
  • Consulter des affiches et des tableaux donnant les caractéristiques de diverses espèces de poissons. (2)
  • Consulter le service d'entretien pour obtenir de l'information sur l'équipement ou le service du contrôle de la qualité, pour obtenir de l'information sur les normes de production. (2)
Technologie numérique
  • Utiliser, au besoin, un appareil de pesage informatisé à divers codes, selon le type de poisson. Ils utilisent, au besoin, une commande numérique par ordinateur (CNC), pour modifier la vitesse des transporteurs et le nombre d'unités traitées. (1)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les ouvriers dans les usines de conditionnement du poisson travaillent de façon indépendante, mais font partie d¿une équipe de montage et chacun est responsable de certaines parties du processus. Ils peuvent travailler avec un partenaire, alors que l¿un cuisine et l¿autre remplit les sachets. Ils coordonnent souvent leurs tâches avec les autres, comme lorsqu¿ils utilisent des treuils pour lever les supports et les rabaisser dans l¿eau glacée, remplissent les boîtes de poisson enrobé d¿une glaçure ou déplacement et pèsent les boîtes.

Formation continue

Les ouvriers dans les usines de conditionnement du poisson peuvent apprendre comment faire fonctionner de nouveaux appareils, tels que des chariots à fourches, ou suivre des cours sur des sujets tels que le traitement thermique, l'évaluation des contenants ou le secourisme.

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :