Compétences Routier/routière près de Winnipeg (MB)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de routier/routière au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Conducteurs/conductrices de camions de transport (CNP 7511).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Bâcher et assurer la sûreté et sécurité de la cargaison
  • Charger et décharger de la marchandise
  • Conduire des camions légers, à des fins spécifiques
  • Effectuer l'entretien préventif
  • Conduire des camions ou des ensembles articulés pour transporter des marchandises ou des matériaux
  • Régler les freins
  • Accepter et effectuer le paiement de marchandises
  • Effectuer des réparations d'urgence le long de la route
  • Transporter et manipuler des marchandises dangereuses
  • Noter l'information sur les cargaisons, les heures de service, les distances parcourues et la consommation d'essence
  • Obtenir des licences spéciales et d'autres documents exigés pour transporter de la cargaison sur des routes internationales
  • Inspecter les camions avant, pendant et après le voyage et surveiller tous les aspects des véhicules
  • Surveiller l'état des véhicules et effectuer l'inspection des pneus, des phares, des freins, du matériel d'entreposage frigorifique et autre équipement
  • Organiser des voyages, établir les itinéraires et faire les réservations
  • Recevoir et transmettre l'information au répartiteur central
  • Faire partie d'une équipe de deux camionneurs ou d'un convoi

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des instructions et d'autres textes courts dans des registres et sur des étiquettes et des emballages, p. ex., lire les indications concernant les risques de choc électrique des batteries sur les étiquettes. (1)
  • Lire de courtes notes de collègues, p. ex. des messages des répartiteurs pour s'informer des lieux de livraison. (1)
  • Lire des Fiches techniques santé-sécurité (FTSS) pour savoir comment manipuler les marchandises dangereuses transportées. (2)
  • Lire des bulletins, des notes de service et des lignes directrices, p. ex., lire des bulletins pour prendre connaissance des modifications apportées aux procédures opérationnelles et lire des lignes directrices pour s'informer des procédures de franchissement des frontières et des exigences en matière d'habilitation de sécurité. (2)
  • Lire, s'il y a lieu, des revues et des articles de sites Internet, p. ex., lire des magazines sur le camionnage afin d'améliorer leurs connaissances de l'industrie du transport routier et rester au courant du nouvel équipement et des nouveaux règlements. (3)
  • Lire différents manuels et guides, p. ex., lire des manuels d'utilisateurs pour savoir comment utiliser les systèmes de bord des véhicules et diagnostiquer, dépanner et réparer les défauts d'équipement. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des contrats, p. ex., lire des contrats pour connaître les tarifs horaires, les assurances requises, les détails des chargements et les responsabilités des transporteurs et des clients. (4)
  • Lire, s'il y a lieu, des règlements, p. ex., lire les règlements régissant les activités comme le transport des marchandises dangereuses, les heures de rentrée, le remorquage et les exigences relatives aux voitures d'estafette. (4)
Utilisation de documents
  • Repérer des données comme des limites de vitesse et des pentes sur les panneaux routiers. (1)
  • Remplir diverses listes de vérification, p. ex., remplir, avant et après le départ, des listes d'inspection des véhicules afin de noter les conditions de fonctionnement des camions. (1)
  • Examiner des cartes routières sur format papier et numérique afin de déterminer des itinéraires et des distances. (2)
  • Rechercher des données dans divers tableaux, p. ex., examiner les tableaux de carburant pour déterminer les taux de consommation de carburant. (2)
  • Inscrire des données dans divers formulaires, p. ex., entrer des données comme des dates, des horaires, des emplacements, des durées et des quantités dans des formulaires de paie, des manifestes et des factures pour chargement. (2)
  • Rechercher de l'information telle que des numéros de téléphone, des heures d'ouverture et des emplacements dans les annuaires des négociants. (2)
  • Remplir quotidiennement les carnets de route en entrant des données telles que des lectures d'odomètres, des dates, des distances, des cycles, des numéros de cargaison, des poids, des emplacements, des périodes de conduite et de repos et des heures de service. (3)
  • Examiner, s'il y a lieu, des dessins d'assemblage, p. ex., examiner des dessins d'assemblage pour déterminer l'emplacement des durites, des accouplements et des pièces. (3)
  • Étudier, s'il y a lieu, des dessins schématiques, p. ex., examiner des schémas de branchement afin de déterminer l'emplacement des fusibles et de réparer les défaillances. (3)
  • Remplir, s'il y a lieu, des formulaires complexes, p. ex., remplir les rapports d'inspection quotidienne des véhicules et des formulaires des douanes américaines en cochant des cases et en entrant des données comme des numéros d'identification, des habilitations de sécurité, des dates, des horaires, des poids, des durées et des adresses. (3)
Rédaction
  • Rédiger de brefs commentaires sur divers formulaires, p. ex., rédiger des descriptions de défauts de matériel sur des formulaires d'inspection des véhicules. (1)
  • Rédiger des notes de rappel à l'intention de collègues, p. ex., des notes pour informer les conducteurs au sujet du matériel défectueux. (1)
  • Rédiger des textes plus longs dans des formulaires comme des carnets de route, p. ex., remplir le carnet de route pour décrire les événements inhabituels survenus au cours des trajets. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports, p. ex., fournir une description détaillée des accidents aux experts et aux services de police. (3)
Calcul
  • Recevoir, s'il y a lieu, les paiements en argent comptant, par carte de crédit ou par chèque pour des livraisons contre remboursement (CR) et rendre la monnaie. (1)
  • Enregistrer les frais engagés lors du déplacement en fonction des catégories des budgets. (1)
  • Prendre diverses mesures en utilisant des outils de base, p. ex., mesurer la largeur des chargements à l'aide d'un ruban à mesurer. (1)
  • Comparer les lectures d'énergie électrique, de températures et de pressions aux normes de fonctionnement. (1)
  • Calculer, s'il y a lieu, les sommes dues en multipliant les distances parcourues par les taux au kilomètre. (2)
  • Calculer des dépenses en additionnant le coût des repas, des droits de péage et d'autres dépenses engagées lors du déplacement. (2)
  • Calculer des moyennes sommaires, p. ex., calculer la vitesse de conduite moyenne et le taux de consommation de carburant. (2)
  • Analyser les lectures d'énergie électrique, de températures et de pressions pour évaluer la performance du camion et diagnostiquer des défaillances, p. ex., analyser les lectures de l'énergie et de la température pour diagnostiquer des défaillances du système de refroidissement. (2)
  • Évaluer les intervalles de temps entre les ramassages et les livraisons. (2)
  • Évaluer la dimension et le poids des chargements. (2)
Communication verbale
  • Écouter les communications des radios avec émetteur-récepteur et les postes à bande publique. (1)
  • Discuter avec des expéditeurs et d'autres conducteurs en chargeant ou déchargeant la cargaison. (1)
  • Discuter, s'il y a lieu, avec des clients pour répondre à leurs questions et leur fournir des détails au sujet des procédures et des coûts d'envoi. (2)
  • Discuter avec des répartiteurs, des conducteurs et des superviseurs sur divers sujets, p. ex., discuter des affectations de travail et des procédures de livraison avec les superviseurs. (2)
  • Participer à des réunions, p. ex., discuter des pratiques de travail en matière de sécurité, des itinéraires et de la logistique lors des réunions d'équipe. (2)
  • Échanger de l'information technique avec les réparateurs, p. ex., décrire les défauts de matériel pour aider les mécaniciens à diagnostiquer les pannes. (2)
Capacité de raisonnement
  • Être retardé par le mauvais temps, les conditions de circulation et les défauts de matériel. Communiquer avec les répartiteurs et le personnel de quai afin qu'ils s'organisent en vue des arrivées tardives. (1)
  • Choisir des itinéraires. Tenir compte des délais, des chargements, des limites de vitesse et des conditions routières. (1)
  • Évaluer la sécurité des conditions routières. Tenir compte des conditions météorologiques et routières, de la distance entre les véhicules, des limites de vitesse et du comportement des autres conducteurs. (1)
  • Se renseigner sur les conditions météorologiques et routières en communiquant avec les lignes directes d'information sur les déplacements, en discutant avec d'autres conducteurs et en lisant des avertissements sur Internet. (1)
  • Se renseigner sur les itinéraires en consultant des plans et en utilisant des cartes routières et les systèmes de positionnement global (GPS). (1)
  • Découvrir que les chargements n'entrent pas dans le camion; adapter les chargements, essayer d'autres méthodes de chargement et demander de l'aide à des collègues. Demander un véhicule de remplacement le cas échéant. (2)
  • Décider de la manière dont doit être disposé le chargement pour le camionnage. Tenir compte des poids, de la répartition du chargement et du centre de gravité. (2)
  • Évaluer la gravité des défaillances des véhicules pour déterminer les défauts mineurs par rapport aux défauts majeurs. Tenir compte de la pression de la température, des relevés d'énergie, des vibrations inhabituelles, des bruits, des odeurs et des conclusions des inspections. (2)
  • Évaluer, s'il y a lieu, le rendement des assistants comme les aides sur véhicule motorisé. Tenir compte de leur capacité d'aider à charger et à décharger la marchandise. (2)
  • Prévoir les itinéraires et les délais pour utiliser le plus efficacement possible les ressources et leur temps. Les priorités sont généralement établies pour eux; cependant, en cas de panne du camion, ils doivent revoir leurs priorités, se coordonner avec d'autres conducteurs et peut-être être amenés à transférer le chargement à d'autres véhicules. (2)
  • Rechercher de l'information sur les chargements transportés en consultant des lettres de transport et des Fiches signalétiques (FS), et en discutant avec les répartiteurs et les clients. (2)
  • Faire face à des défauts de matériel, p. ex., des pannes du système de réfrigération. Évaluer la gravité des défaillances et les réparer dans la mesure du possible. Communiquer avec les répartiteurs et les réparateurs et leur fournir des renseignements sur le matériel défectueux. Attendre que le matériel soit réparé ou utiliser des véhicules de remplacement pour transporter les marchandises à bon port. (3)
  • Décider si le fonctionnement du véhicule est sûr. Fonder sa décision sur la gravité des défauts de matériel découverts lors des inspections avant le départ, pendant le trajet et à l'arrivée. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser des calculatrices et des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches telles que calculer le taux de consommation d'essence. (1)
  • Utiliser les systèmes de positionnement global (GPS) pour rechercher des itinéraires et estimer la durée des trajets. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de gestion de véhicules pour transmettre et enregistrer des données telles que la vitesse, l'emplacement, l'itinéraire et l'état du matériel comme les moteurs auxiliaires. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de gestion de véhicules pour lancer l'impression de renseignements sur le chargement. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données pour s'informer de l'attribution des travaux et rechercher des formulaires. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de gestion de véhicules pour rechercher de l'information sur les connaissements et les comptes des clients. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des navigateurs et des moteurs de recherche pour s'informer des conditions routières et consulter les avertissements météorologiques. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des sites intranet et Internet pour accéder aux cours de formation sur les logiciels ainsi qu'aux séminaires offerts par les formateurs, les fournisseurs, les employeurs, les associations et les conseils sectoriels. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des systèmes électroniques portatifs et des systèmes de journaux de bord électroniques aménagés dans leur véhicule pour retracer et transmettre par courriel ou télécopieur des renseignements tels que les numéros de chargement, les poids, les emplacements, les temps de conduite, les exigences relatives aux périodes de repos, les heures de services et les heures de conduite restantes. (3)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les grands routiers conduisent généralement seuls, même s'ils sont parfois accompagnés d'un partenaire ou d'un assistant pour les aider à décharger. Ils peuvent aussi travailler en tant que membre d'une équipe lors du chargement ou du déchargement de grandes cargaisons. Les conducteurs sur courtes distances interagissent de façon considérable avec des clients et des superviseurs. Les conducteurs de camions peuvent également travailler au sein d'une équipe avec des répartiteurs et du personnel de bureau et d'entretien.

Formation continue

Les conducteurs de camions continuent d'apprendre en participant à divers cours, comme le transport de marchandises dangereuses (TMD), les freins à commande pneumatique de classe 1, la conduite préventive et la formation sur un chariot élévateur à fourche. Ils peuvent également suivre des séances d'information pour apprendre les règles de sécurité et se familiariser avec la nouvelle machinerie et les nouveaux camions achetés par l'entreprise.

Date de modification :