Perspectives d’emploi Manoeuvre de mine près de La Loche (SK)

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures des Manoeuvres des mines près de La Loche (SK). Ces tendances s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme manoeuvre de mine.

Veuillez noter que ces perspectives d’emploi ont été publiées en décembre 2019 en fonction des informations disponibles à ce moment. Vous pouvez consulter notre nouveau rapport spécial pour découvrir l’incidence de la COVID-19 sur certaines professions dans votre province ou territoire. Vous pouvez aussi visiter le tableau de bord des offres d’emploi en ligne au Canada pour consulter les plus récentes données sur la demande et les exigences associées à cette profession.

Tendances récentes

Indéterminées

Nous n’avons pas été en mesure d’établir les conditions du marché du travail dans cette région au cours des dernières années en raison du faible taux d’emploi dans ce groupe professionnel.

Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des tendances récentes

Perspectives d’emploi

manoeuvre de mine
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Indéterminées Indéterminées

Les perspectives d'emploi de cette profession ne sont pas évaluées en raison de son faible niveau d'emploi dans la région.

La fragilité de l'économie de la Saskatchewan est en partie attribuable à la chute de l'extraction minière de l'uranium. En 2018, Cameco a licencié de façon permanente environ 700 employés et rien ne porte à croire que la situation pourrait s'améliorer prochainement. Les dirigeants de Cameco ont dit aux leaders locaux de ne pas s'attendre à la réouverture de mines avant au moins 2021.

L'industrie de la potasse a aussi essuyé des revers ces derniers temps. En août 2019, Mosaic a déclaré des pertes s'élevant à 233 millions de dollars pour le deuxième trimestre de 2019. De ce fait, la société a licencié environ 350 travailleurs de sa mine de potasse à Colonsay. Les autres sociétés ont également connu des difficultés. Nutrien a annoncé qu'elle allait temporairement remercier jusqu'à 750 ouvriers de trois de ses mines : Allan, Lanigan et Vanscoy. K+S a décidé de réduire sa production, mais a été en mesure d'éviter d'avoir à licencier des employés.

L'avenir de l'industrie de la potasse s'avère incertain à l'heure actuelle. Le géant minier australien, BHP Billiton Ltd, examine la faisabilité d'un éventuel projet d'exploitation de la potasse à l'est de Saskatoon. BHP se donne jusqu'en février 2021 pour décider d'aller de l'avant ou non. Si BHP se donne le feu vert, la mine de Jansen générerait environ 4,4 millions de tonnes de potasse de plus par année sur le marché, ce qui pourrait suffire à faire baisser le cours de la potasse et nuire du coup aux autres sociétés minières en activité en Saskatchewan.

Le gouvernement de la Saskatchewan a conclu un accord avec le gouvernement fédéral visant la fermeture de la plupart de ses centrales thermiques au charbon d'ici 2030. Selon les termes de cet accord, Boundary Dam 4 pourra poursuivre ses activités jusqu'à la fin de 2021 et Boundary Dam 5 jusqu'à la fin de 2024. En raison de l'abandon graduel de l'exploitation du charbon, des collectivités comme Coronach et Estevan auront besoin d'aide pour effectuer la transition.

Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

Perspectives d’emploi ailleurs au Canada

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures ailleurs au Canada.

En savoir plus

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :