Perspectives d’emploi Vétérinaire au Canada

Les perspectives d’emploi des personnes qui travaillent comme de vétérinaire diffèrent selon leur lieu de travail au Canada. Découvrez ce que l’avenir leur réserve dans votre province ou territoire. Ces perspectives concernent l’ensemble des Vétérinaires (CNP 3114).

Avis : Ces perspectives d’emploi ont été publiées en décembre 2021 en fonction des données disponibles au moment de l’analyse. La prochaine mise à jour aura lieu en décembre 2022. Pour en savoir plus, consultez notre FAQ. Vous pouvez aussi trouver des renseignements supplémentaires sur le tableau de bord des offres d’emploi en ligne au Canada.

Débouchés au cours des 3 prochaines années

Explorez les perspectives d’emploi futures par province et territoire.

Région Perspectives d’emploi
Terre-Neuve-et-Labrador Indéterminées Indéterminées
Île-du-Prince-Édouard Acceptables Acceptables
Nouvelle-Écosse Acceptables Acceptables
Nouveau-Brunswick Indéterminées Indéterminées
Province du Québec Bonnes Bonnes
Ontario Bonnes Bonnes
Manitoba Bonnes Bonnes
Saskatchewan Bonnes Bonnes
Alberta Bonnes Bonnes
Colombie-Britannique Bonnes Bonnes
Territoire du Yukon Indéterminées Indéterminées
Territoires du Nord-Ouest Indéterminées Indéterminées
Nunavut Indéterminées Indéterminées
Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

Pour consulter ces données sur une carte, visitez : Explore IMT

Conditions du marché du travail au cours des 10 prochaines années

Regardez plus en détail l’évolution prévue de l’offre et de la demande de travailleurs appelés à exercer cette profession au cours de la période 2019-2028. Pour plus d’informations sur les tendances futures en emploi, référez-vous au Système de projection des professions au Canada.

Sommaire

À L'ÉQUILIBRE : L'offre et la demande de main-d'œuvre devraient être relativement similaires pour ce groupe professionnel au cours de la période 2019-2028 au niveau national. La section ci-dessous contient de l'information plus détaillée concernant les perspectives de ce groupe professionnel.

Emploi en 2018

10 800

Âge médian des travailleurs en 2018

43

Âge moyen de la retraite en 2018

65.0

Analyse détaillée

Afin de déterminer les perspectives d'une profession, l'importance de l'écart entre les projections du nombre total de chercheurs d'emploi et celui d'ouvertures d'emploi au cours de la période de projection (2019-2028) est analysée conjointement avec l'évaluation des conditions récentes sur le marché du travail. L'objectif est de déterminer si les conditions récentes sur le marché du travail (pénurie, équilibre ou surplus) observées dans une profession au cours des dernières années persisteront ou changeront au cours de la période de projection. Par exemple, si l'analyse des principaux indicateurs du marché du travail suggère que le nombre de chercheurs d'emploi était insuffisant afin de doter l'ensemble des ouvertures d'emploi (une pénurie de main-d'œuvre) dans une profession au cours des dernières années, les projections sont alors utilisées afin de déterminer si cette situation se poursuivra au cours de la période de projection ou si cette profession retournera à une situation d'équilibre.

Au cours de la période 2016-2018, ce groupe professionnel a affiché une diminution de l'emploi. Le taux de chômage a également augmenté, mais il est passé d'un taux déjà faible de 0,7 % en 2016 à 1,3 % en 2018, un taux encore bien inférieur à la moyenne nationale de 5,8 %. Bien que le nombre de chômeurs par poste vacant soit nettement inférieur à la moyenne de l'ensemble des professions, la hausse simultanée de l'emploi et du taux de chômage suggère que le manque de travailleurs disponibles ne limite pas la croissance de l'emploi. Ainsi, l'analyse des principaux indicateurs du marché du travail suggère que les chercheurs d'emploi étaient suffisamment nombreux pour combler les postes disponibles dans ce groupe professionnel.

Pour les Vétérinaires., au cours de la période 2019-2028, les projections montrent un total de 3 600 nouvelles possibilités d'emploi (provenant de la demande d'expansion et de remplacement) et de 3 900 chercheurs d'emploi (provenant des sortants scolaires, de l'immigration et de la mobilité).

Étant donné que les projections d'ouvertures d'emploi et de chercheurs d'emploi devraient être relativement similaires au cours de la période 2019-2028, on anticipe que les conditions d'équilibre entre l'offre et la demande de main-d'œuvre observées lors des dernières années se maintiendront au cours de la période de projection. Les ouvertures d'emploi découleront principalement des retraites. Le taux de départs à la retraite sera similaire à la moyenne de l'ensemble des professions, car bien que les travailleurs de ce groupe professionnel soient plus âgés que la moyenne de l'ensemble des professions, ils prennent aussi leur retraite à un âge beaucoup plus avancé. De son côté, l'emploi devrait croître à un rythme similaire à la moyenne pour l'ensemble des professions, représentant près du quart des ouvertures d'emploi. Comme ce fut le cas au cours de la dernière décennie, la croissance démographique devrait entraîner une augmentation du nombre de propriétaires d'animaux domestiques. Aussi, l'amélioration des services de soins de santé offerts aux animaux ainsi que l'accessibilité à différents produits d'assurance pour animaux de compagnie continueront de stimuler la demande de services vétérinaires. De plus, le renforcement des mesures concernant l'inspection de la qualité de la nourriture pour animaux ainsi que les exportations et importations de bétail devraient également contribuer à la croissance de l'emploi dans ce groupe professionnel. Toutefois, certaines spécialités de la profession peuvent connaître un certain engorgement, notamment les vétérinaires spécialisés dans les grands animaux qui ont tendance à servir l'industrie agricole. Ces travailleurs doivent généralement être mobiles et se rendre dans différentes fermes, tandis que les vétérinaires sont moins nombreux à choisir de vivre loin des centres urbains. Du côté de l'offre, les sortants scolaires seront la principale source de chercheurs d'emploi dans ce groupe professionnel au cours de la période de projection. Cependant, le nombre de places disponibles dans les écoles spécialisées sont limitées. Comme les écoles vétérinaires du Canada sont régionales, les candidats ne peuvent s'inscrire que dans l'une des cinq écoles en fonction de leur lieu de résidence. Les résidents de l'Alberta font exception à la règle : ils peuvent s'inscrire au Western College of Veterinary Medicine de Saskatoon et à l'université de Calgary. En raison de la grande spécialisation requise pour être vétérinaire, seul un nombre négligeable d'immigrants feront partie des chercheurs d'emploi alors qu'un certain nombre de vétérinaires quitteront ce groupe professionnel vers d'autres professions telles que vendeur/vendeuse de matériel et de fournitures vétérinaires (Spécialistes des ventes techniques – commerce de gros, CNP 6221).

Source Système de projection des professions au Canada - EDSC

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :