Analyse économique - Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut : Rapport intermédiaire

Données démographiques

Faits saillants

  • La population globale des trois territoires canadiens s'élevait à 129 920 personnes en 2022, soit une hausse de 1,1 % (+1 362) en glissement annuel.

  • De 2021 à 2022, la population du Yukon a connu une croissance modérée de 1,2 % pour atteindre les 43 789 personnes. Le territoire abrite la population la plus âgée de l'ensemble des territoires, alors que l'âge moyen y est de 39,2 ans selon le recensement de 2021.

  • La population des Territoires du Nord-Ouest (T. N.-O.) est demeurée inchangée de 2021 à 2022 alors qu'elle compte toujours 45 605 personnes.

  • En 2022, la population du Nunavut s'est fortement accrue, alors qu'elle affichait en 2022 une hausse de 2,1 % par rapport à l'année précédente, passant ainsi à 40 526 résidents. L'âge moyen du territoire, soit 25,6 ans, est le plus bas au pays, en partie en raison de son taux de fécondité plus élevé et de sa plus faible espérance de vie.

Dans les trois territoires, l' âge moyen est moins élevé qu'au pays, où il s'élève à 41,6 (Recensement de 2021).

Selon le recensement de 2021, 60 235 personnes, soit 51,7 % de l'ensemble de la population des territoires, se sont déclarées Autochtones. Au sein des territoires, la population autochtone est toutefois moins active que la population non autochtone, principalement en raison de plus faibles niveaux de scolarité. La population autochtone du Nunavut, par exemple, affiche le plus faible taux d'activité au Canada (52,3 %).

Le nombre d'immigrants ayant emménagé dans les Territoires en 2021-2022 a plus que doublé, et dépasse même l'ancien sommet atteint durant l'année précédant la pandémie de COVID-19. De 2021 à 2022, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut ont tous deux enregistré une hausse considérable des arrivées d'immigrants, de l'ordre de 148 % et de 140 % respectivement. Au Yukon, 663 immigrants sont arrivés en 2022 par rapport à 300 en 2021. Il s'agit du nombre le plus élevé à ce jour pour le territoire.

Les personnes autochtones, noires et de couleur représentent 60,5 % de la population des Territoires, soit près du double de la moyenne nationale (30,9 %). Les peuples autochtones forment le plus grand groupe de Canadiens racialisés dans les Territoires, alors qu'ils constituent 51,7 % de l'ensemble de la population, ce qui se situe bien au-delà de la moyenne nationale (4,9 %).

Dans les Territoires, 21 % des membres de la population âgés de 15 ans et plus ont déclaré avoir un handicap, soit une plus faible proportion que la moyenne nationale (22,3 %) de 2017. Le Yukon affiche un taux d'invalidité nettement plus élevé que les T. N.-O. et le Nunavut. Cette différence sur le plan de la prévalence des handicaps au sein des trois territoires peut s'expliquer par leurs différentes compositions par tranches d'âge et par la plus faible proportion de jeunes au Yukon par rapport aux T. N.-O. et au Nunavut. Abritant la plus forte proportion de jeunes au sein de l'ensemble des provinces et des régions, le Nunavut affiche aussi le plus faible taux d'invalidité au pays.


Conditions du marché du travail

En 2022...

increase

La population active s'est accrue (+3,6 %).

increase

L' emploi s'est accru considérablement (+3,7 %).

increase

Le chômage s'est accru (+2,2 %).

Taux de chômage des territoires

Montrer le tableau de données: Taux de chômage
Taux de chômage (%)
Année Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut
2012 7,1 8,3 15,7
2013 6,3 7,9 15,1
2014 5,1 8,1 14,8
2015 6,0 9,1 16,0
2016 6,2 7,9 14,9
2017 4,3 7,4 15,2
2018 3,9 7,7 14,0
2019 4,1 6,9 14,0
2020 5,6 9,5 15,6
2021 6,3 6,0 10,4
2022 4,5 5,0 14,0
  • De 2021 à 2022, l'emploi combiné des trois territoires a nettement augmenté, affichant une hausse de 3,7 % et atteignant les 62 300 postes tandis que le marché du travail des Territoires continuait de se relever de la pandémie de COVID-19.
  • En 2022, le taux de chômage combiné des territoires n'a connu qu'une légère baisse (-0,1 %) par rapport à l'année précédente. Le Yukon et les T. N.-O. ont tous deux affiché une diminution de leur taux de chômage au cours de l'année, pour atteindre respectivement 4,5 % et 5,0 %. Le Nunavut était le seul territoire à avoir enregistré une hausse de son taux de chômage (+3,6 points de pourcentage pour s'établir à 14 %).

Conditions économiques

Taux de croissance du PIB prévu pour le Yukon,
les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut

Montrer le tableau de données: Taux de croissance du PIB prévu
Taux de croissance du PIB prévu (%)
Année Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut
2022 5,5 % -0,4 % 2,0 %
2023 4,4 % -0,4 % 7,4 %
2024 6,4 % 0,8 % 12,3 %
2025 4,8 % -0,6 % -4,8 %
  • Les Territoires devraient connaître une forte croissance économique au cours des deux prochaines années alors qu'ils continuent de se relever de la pandémie de COVID-19. Plusieurs projets d'exploitation minière et de construction devant débuter prochainement sur l'ensemble des territoires stimuleront l'emploi.
  • Les fonds qu'ont investis l'ensemble des paliers de gouvernement dans les soins de santé et les initiatives d'éducation devraient aussi créer des possibilités d'emploi dans le Nord.
  • À court terme, la croissance économique du Nunavut devrait être la plus forte des trois territoires. Le PIB du territoire s'élèvera de 7,4 % en 2023. L'économie du Yukon devrait s'accroître modérément, alors que le PIB devrait croître de 4,4 % cette année.
  • Le PIB des Territoires du Nord-Ouest devrait quelque peu diminuer en 2023 (-0,4 %) alors que le territoire peine à se remettre de la pandémie. L'économie du territoire devrait toutefois rebondir de 0,8 % en 2024.

Enjeux régionaux

Migration

La migration interprovinciale nette s'est avérée négative au cours des cinq dernières années dans les T. N.-O. et le Nunavut. Cette tendance s'explique surtout par une forte proportion de résidents qui choisissent de se tourner vers le sud où les perspectives d'emploi sont souvent meilleures. Au Nunavut, 5 069 résidents ont choisi de quitter le territoire de 2017-2018 à 2021-2022, tandis qu'aux T. N.-O., 10 051 personnes ont fait de même.

La migration interprovinciale nette s'est avérée positive au Yukon de 2017-2018 à 2021-2022. En effet, 6 111 personnes ont choisi de quitter le territoire, tandis que 7 610 autres en ont fait leur demeure, ce qui témoigne sans doute de la solidité des résultats que le Yukon a obtenus sur le plan économique ces dernières années.


Conditions économiques régionales

  • L'emploi dans les Territoires s'est hissé au-dessus de ses niveaux d'avant la pandémie en 2022.
  • Le nombre de personnes employées dans les trois territoires s'est accru de 2021 à 2022. La plus forte hausse est survenue dans les Territoires du Nord-Ouest (+5,1 %).
  • Les niveaux d'emploi, au Yukon comme au Nunavut, se sont accrus modérément, alors qu'ils affichaient respectivement des hausses de 3,5 % et de 1,4 %.

Croissance de l'emploi dans les territoires, 2022

Montrer le tableau de données
Croissance de l'emploi dans les territoires (%)
Région économique Croissance de l'emploi (%)
Territoires du Nord-Ouest 5,1
Territoires (combinés) 3,7
Yukon 3,5
Nunavut 1,4

 


Date de modification :